"Je suis heureuse d’avoir l’âge de la paroisse Ste Bernadette et une vie très liée à elle !
 
50 ans la « force de l’âge !!! », une forme d’accomplissement…
 
Pour moi, cet accomplissement, prend ses racines dans une relation étroite avec la paroisse Ste Bernadette.
 
En effet, je fus baptisée en 1964, j’ai fait les fameuse « J.A », ma profession de foi en 1975, j’ai fait partie des guides de France de 1972 à 1982, puis je fus cheftaine de guides de 1983 à 1989, j’ai fait ma confirmation en 1984. Nous avons célébré les obsèques de maman (Betty) dans la crypte comble.. C’est l’espérance de la Vie fut la plus forte…
 
Puis je suis partie au noviciat chez les sœurs de St Joseph de Cluny et par la plus grande des surprises je suis revenue à Dijon, dans le quartier des Grésilles. J’ai donc fait mon premier engagement dans la vie religieuse en 1992 puis mon engagement définitif en 1998 à Ste Bernadette…
 
Autrement dit, un chemin marqué par la vie paroissiale de Ste Bernadette.
 
Plus que des étapes qui ont rythmées ma vie, j’ai vécu à Ste Bernadette une belle expérience d’Eglise à l’échelle d’une communauté paroissiale. Ce qui m’a frappé, alors que j’étais jeune, c’est la VIE débordante, qui jaillissait de cette église. Tant de jeunes qui chantaient à l’unisson accompagnés par des adultes qui nous ont aidés à grandir.
Un autre point qui m’a marqué, c’est la diversité culturelle des paroissiens : un vrai arc-en-ciel du monde. En fait une bonne partie du monde se retrouvait lors des célébrations.  
 
Certains évènements de notre Eglise diocésaine vécu à « Ste Bé » m’ont touché : les veillées avec Raymond Fau, John Littleton, Akepsimas, Raoul, Mannick…. l’ordination de Raoul, le synode des jeunes, le procès à Jésus… bref tant de moments forts qui ont contribué à affermir ma foi.
 
Et puis il y a eu toutes ces années vécues en communauté (dans une autre posture pour moi) de sœurs de St Joseph de Cluny.
 
Nous avons gouté les joies d’un quartier multiculturel et partagé la vie paroissiale.
Au rythme des sœurs qui passaient les engagements paroissiaux étaient différents : catéchèse, aumônerie, secrétariat, comité paroissial, Noël des personnes seules, soutien scolaire, Service Ecclésial Jeunes, Zachée, Vocapass… autant d’expériences qui permettent des rencontres uniques, souvent avec des goûts d’évangile.
 
Nous avons vécu à « Ste Bé » comme dans une famille des moments de joie (mariage, grande fête…) mais aussi des moments plus difficiles (obsèques d’amis, de paroissiens)
Nous avons également vécu les changements de prêtres et avec eux pris des chemins nouveaux. Mais « Ste Bé » est toujours restée un peu « notre chez nous ».  
 
L’année dernière en Novembre 2013, la communauté a fermé ses portes, après 40 ans de présence sur le quartier et à la paroisse.
Ce fut un moment bien sûr difficile, nous sommes parties le cœur gros mais nous sommes surtout parties enrichies de notre expérience humaine et spirituelle. Riches des racines plantées et qui demeureront. Riches d’avoir rencontré Jésus souriant, souffrant, vivant, heureux, miséricordieux… dans toute les personnes qui ont croisé notre chemin et notamment à « Ste Bé ».
 
Pour ces années de JOIE, 50 pour moi, MERCI SEIGNEUR".
 
(Témoignage de Sœur Agnès THEVENIN - reproduction et diffusion avec l'aimable autorisation de l'auteur)
Soeur Agnès THEVENIN, le témoignage de
50 ans de vie sur la paroisse "Sainte Bé"
 
(c) mars 2014
AccèsFaire un donMentions légales 
HistoireArchitectureVisiterMédiathèqueEvénements