Le premier souci du Père Vinceneux est de « construire l’Eglise des âmes en même temps que de construire l’église de béton et d’acier ».
 
Lorsqu’il faut envisager sérieusement le lancement des travaux (la première pierre est posée en décembre 1959), le quartier tout entier se mobilise et lance la Confrérie des Compagnons Bâtisseurs : autour de onze membres fondateurs, des centaines de foyers (plus de mille dans les années 60, environ cinq cents dans les années 70 et 80) ont versé chaque mois une heure de salaire pour assumer les annuités d'emprunt de la construction.
 
Chaque mois, le Courrier des Compagnons bâtisseurs entretenait l’esprit communautaire, publiant scrupuleusement les lettres souvent touchantes qui accompagnaient les modestes dons de ses membres.
 
Il faudra à la confrérie 25 ans pour rembourser la dette ainsi contractée. Ainsi, en 1984, à l'occasion des festivités du 20ème anniversaire de la consécration, les compagnons ont rendu leur bilan. Au total entre 1964 et 1984, 3,5 millions de nouveaux francs ont été collectés de la part des paroissiens mais aussi, plus largement, de donateurs lointains. Mission accomplie pour les compagnons bâtisseurs.
La Confrérie des Compagnons Bâtisseurs,
"une idée de génie"
 
(Le Bien Public 21 octobre 1985)
Télécharger
l'appel à générosité des compagnons bâtisseurs
Télécharger
le bulletin des Compagnons n°300 de mai 1984, "mission accomplie"
Télécharger
le bulletin des Compagnons de juin 1976, à l'occasion des 20 ans de la paroisse
M. PAYRARD, ancien Président des Compagnons Bâtisseurs, ici lors de l'inauguration de la plaque "Monument Historique"
AccèsFaire un donMentions légales 
HistoireArchitectureVisiterMédiathèqueEvénements